Pourquoi l'OM a-t-il fait le mercato le plus malin de Ligue 1 ?

le
0
Pourquoi l'OM a-t-il fait le mercato le plus malin de Ligue 1 ?
Pourquoi l'OM a-t-il fait le mercato le plus malin de Ligue 1 ?

Ce soir, l'Olympique de Marseille dispute son premier match de la saison en Ligue 1 face à Caen. Pointé du doigt en début de l'été pour son recrutement de vendeur à la sauvette, l'OM est redevenu très séduisant en deuxième mi-temps du mercato. Et si c'était la saison où le système Bielsa allait au bout ?

  • Parce les pertes ne sont pas si colossales


    D'accord, l'OM a perdu pas mal de cadres sans toucher un kopeck. Arrivés au terme de leur contrat les liant à Marseille, André-Pierre Gignac, André Ayew, Rod Fanni et Jérémy Morel ont préféré aller voir ailleurs si le pré était plus vert. Mais au final, ce n'est pas si grave. Ces joueurs, usés jusqu'à la moelle par le contexte marseillais de pression permanente, n'avaient plus vraiment la tête à l'OM, et ce depuis un moment. Dès le début de saison, les choses étaient entérinées. Il suffit de regarder le dernier match des Phocéens l'année dernière contre Bastia pour le comprendre. Malgré une qualification en C1 qui leur passe sous le nez ce soir-là, Vincent Labrune, les supporters et les joueurs concernés font la fête. C'est leur jubilé, ils étaient libres, et partaient sur une bonne note. Dès le début de saison, la direction marseillaise savait qu'elle leur dirait au revoir et qu'elle allait pouvoir souffler niveau masse salariale. Et surtout, elle savait depuis longtemps dans quel secteur elle allait devoir plancher pour pallier ces départs.

    Ensuite, ce sont Dimitri Payet et Gianelli Imbula, deux valeurs sûres de l'effectif marseillais, qui ont plié bagages. Ces deux joueurs, très doués bien que difficiles à gérer, ont rapporté 35 millions à l'OM en indemnités de transfert. Non négligeable. Et puis, Vincent Labrune a eu l'intelligence de ne pas s'acharner, de les laisser partir eux aussi assez tôt pour avoir le temps de se retourner. Quitte à s'attirer les foudres des supporters dans un premier temps. Et enfin, s'il y avait bien deux joueurs à ne pas laisser filer, c'était Steve Mandanda et Nicolas N'Koulou, seuls joueurs d'expérience de la défense olympienne. Et jusqu'à preuve du contraire, ils sont toujours là.

  • Parce que les recrues sont plus qu'intéressantes


    Ce n'était pas la peine de s'alarmer. Un mercato se découpe en trois phases. Première phase, vendre avant le 30 juin pour valider son budget devant la DNCG, coucou Payet. Deuxième phase, vendre encore un peu pour se construire son enveloppe, coucou Imbula. Dernière phase, les achats à foison. Et de ce côté là, l'OM a été très, très malin. D'abord, les Marseillais ont mis la main sur Georges-Kevin N'Koudou et Bouna Sarr, deux bons jeunes joueurs de Ligue 1. Les plus sceptiques se sont un…






  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant