Pourquoi l'OM a quand même réussi sa saison

le
0

Non, l'OM ne disputera pas la Ligue des champions la saison prochaine. Le club phocéen termine quatrième. Un échec ? Peut-être. Mais voilà tout de même quatre bonnes raisons de vanter le bilan de Marcelo Bielsa et de ses troupes.

  • Parce que l'équipe est ressuscitée


    "La plupart d'entre nous aurait le niveau pour jouer à Paris. Mais aucun joueur marseillais ne rêve de jouer au PSG. " L'instant folie était signé André Ayew, avant une nouvelle défaite de l'OM au Parc des Princes, en mars 2014. La saison dernière, Dédé était bien seul à percevoir, au sein de la formation marseillaise, un talent semblable à celui des futurs champions de France. Avec Baup puis Anigo, l'an passé, Marseille n'arrivait pas à mettre un pied devant l'autre à domicile, décevait dans le jeu et achevait la saison hors des places européennes. Pourtant, il n'aura fallu qu'une intersaison à Marcelo Bielsa pour remodeler une équipe en ruines (Gignac, Morel, Imbula autant de joueurs ressuscités), peu retouchée au mercato et promise à une longue reconstruction, en une véritable armada capable d'accrocher la première place du classement - jusqu'aux fêtes de Noël. Et ça, l'année dernière, personne ne l'aurait imaginé. Sauf Dédé Ayew, bien sûr.

  • Parce que c'est excitant


    Marcelo Bielsa incarne l'esprit marseillais. Et l'Olympique de Marseille est à l'image de son mentor : loca. À commencer par un jeu léché et une attaque de folie. Les Phocéens terminent la saison à 76 buts marqués en Ligue 1 : le meilleur total en attaque sur une saison du club depuis 25 ans. Certes, le mois d'avril pourri (quatre défaites consécutives face au PSG, Bordeaux, Nantes et Lorient) vient ternir le tableau - qui laissait entrevoir un podium. Mais, même au plus mal, l'OM n'a jamais été ennuyeux. Et ce n'est pas un hasard si, derrière Évian et Guingamp et à égalité avec Toulouse, Marseille a le moins concédé de matchs nuls lors de l'exercice 2014-15 de L1. Preuve en est, le regain d'intérêt du public pour son équipe chérie : près de 53 000 supporters ont garni les travées du Vel' en moyenne cette saison. Soit, de loin, la meilleure affluence du championnat. En 2013-14, 38 000 spectateurs de moyenne fréquentaient les tribunes du stade, quand il y en avait encore 5 000 de moins en moyenne la saison précédente. La rénovation de l'enceinte n'est pas la seule cause de cette progression fulgurante : à Marseille, la purge se conjugue au passé et perdre contre Caen ou Lorient n'empêche pas d'apprécier une soirée d'un football 100% tourné vers l'attaque.







  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant