Pourquoi l'État islamique a-t-il coupé la vidéo de Larossi Abballa ?

le
0
Larossi Abballa a revendiqué le meurtre de deux policiers dans une vidéo diffusée sur son compte Facebook.
Larossi Abballa a revendiqué le meurtre de deux policiers dans une vidéo diffusée sur son compte Facebook.

Après avoir froidement assassiné un couple de policiers à son domicile de Magnanville lundi 13 juin, Larossi Abballa a tourné une vidéo de revendication macabre sur l'ordinateur familial de ses victimes. Juste avant d'être abattu à son tour par les forces de l'ordre, le terroriste s'est filmé pendant 13 minutes et 16 secondes puis a diffusé la vidéo à sa centaine de contacts sur Facebook.

Il y revendique son crime, prête allégeance à l'organisation État islamique et dresse une liste de personnalités et de professions à abattre. La vidéo a ensuite été reprise par Amaq, « l'agence presse » du groupe État islamique. Mais cette dernière a choisi de n'en montrer que 11 minutes et 43 secondes. Quatre-vingt-dix secondes d'enregistrement ont disparu. Larossi Abballa a-t-il tenu des propos ou adopté un comportement gênant pour l'organisation terroriste ? L'Express a pu visionner ces 90 secondes manquantes et révèle qu'elles sont manifestement « moins à l'avantage d'Abballa ».

« Panique intérieure »

À la fin de l'enregistrement, le tueur appelle d'autres djihadistes à « invoquer Allah » pour qu'il accède au statut de martyr. Puis, dans la partie supprimée par Daech, il semble avoir un moment d'hésitation, selon L'Express. Il se gratte la joue, exprime une sorte de soupir et commence une phrase confuse qu'il ne termine pas : « J'avoue, j'ai pas envie de... hum. » Il se ressaisit ensuite pour...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant