"Pourquoi j'ai choisi le djihad en Syrie"

le
4
Yilmaz, ancien soldat néerlandais, combat désormais avec al-Qaida en Syrie.
Yilmaz, ancien soldat néerlandais, combat désormais avec al-Qaida en Syrie.

Son épaisse barbe noire tranche avec ses cheveux rasés à blanc. "Au nom d'Allah", susurre-t-il mécaniquement, avant de faire feu. Le soldat Yilmaz, la trentaine et déjà expert au combat, est membre de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL). Cette branche irakienne d'al-Qaida, composée en Syrie de quelque 5 000 hommes, est engagée depuis 2013 dans la lutte contre Bachar el-Assad. Mais, contrairement à ses compagnons, Yilmaz ne porte pas de cagoule noire. Il arbore, au contraire, fièrement son uniforme de l'armée royale des Pays-Bas. Yilmaz est un ancien soldat néerlandais. D'origine turque, il fait partie des 120 djihadistes hollandais partis combattre en Syrie, relève le New York Times. Son parcours rocambolesque a alors croisé celui de Roozbeh Kaboly. Ce journaliste néerlandais recherchait activement la moindre information sur ses compatriotes partis mener le djihad en Syrie. Il lui aura suffi de surfer sur Internet pour faire une saisissante découverte. Un compte Instagram, nommé Battlefields of Syria (champs de bataille de Syrie), sur lequel Yilmaz poste au quotidien ses clichés glanés sur le terrain. "Il s'agit d'ouvrir les yeux" (Yilmaz, djihadiste) On l'aperçoit poser fièrement sur un char abandonné du régime, exhiber ses nombreuses armes d'assaut, témoigner de la destruction de villes entières ou encore déplier le drapeau noir contenant la "chahada", profession de foi de l'islam selon laquelle "il n'y a d'autre Dieu...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 le samedi 1 fév 2014 à 00:08

    UNe Méga MosKée à BORDEAUX avec école Khoranique et tout ce qui faut pour un Islame Laïque pur et dur...Gros Kâdô de la mairie Jupé....

  • jmmare le vendredi 31 jan 2014 à 18:51

    Vous ne pouvez pas poster ce commentaire.j'ai voulu dire quelque chose mais la liberté d'expression ne fait déjà plus partie de nos liberté.

  • charleco le vendredi 31 jan 2014 à 18:32

    Ce sont les pires des barbares, incultes et fanatiques. La religion dévoyée, un cancer à traiter comme tel : à éradiquer le plus vite possible. Ce ne sont pas des humains, ils sont pires que les bêtes : les animaux savent vivre en communauté et se tolèrent, même entre espèces différentes. En plus, ils vivent dans des trous, comme des rats. Beurk.

  • kalas le vendredi 31 jan 2014 à 15:50

    Religion de sauvage, de barbaque, et un jour, si ce n'est pas déjà leurs intentions, ils viendront imposer par la force l'Islam chez nous. HORREUR DE CHEZ HORREUR.