Pourquoi ils croient encore en Gourcuff...

le
0
Pourquoi ils croient encore en Gourcuff...
Pourquoi ils croient encore en Gourcuff...

Présenté comme le futur joyau du foot français en 2009, Yoann Gourcuff ne s'est jamais vraiment remis du Mondial 2010. Pourtant, beaucoup de ceux qui l'ont côtoyé, que ce soit à Rennes, Lyon ou ailleurs, continuent de croire en lui. Plaidoyer.

" Lors d'un match en U16, son latéral dédouble dans son dos et l'appelle. Il sort une talonnade qui est interceptée par le défenseur. Je me lève pour le réprimander et lui demander de jouer plus simple, mais avant que je ne puisse parler, je l'entends dire à son coéquipier qui avait fait l'appel : "La prochaine fois ne m'appelle pas, je t'avais vu, si tu n'avais pas parlé, le défenseur n'aurait jamais anticipé !" Un joueur de 16 ans qui a cette vision-là, vous pouvez lui dire quoi ?... " Aujourd'hui entraîneur adjoint au Havre, Philippe Bizeul fait partie des techniciens qui se sont occupés de Yoann Gourcuff au Stade rennais. Comme beaucoup sur place, il garde un souvenir particulier du joueur : " Sa philosophie de jeu, c'était la passe pour déséquilibrer le bloc adverse. Il lui arrivait de trouver des passes et faire des choses que la plupart des gens peinait à voir sur le bord du terrain, et là je parle d'experts, pas de simples spectateurs. En 20 ans d'entraînements que j'ai gérés, il fait partie des plus talentueux que j'ai eus. Gourcuff, personne ne peut se targuer de l'avoir formé, on l'a juste aidé à progresser... " Le propos est dithyrambique, mais pas isolé. Car avant de devenir une promesse non tenue à cause des blessures à répétition, le meneur de jeu lyonnais a souvent fait l'unanimité.
" Avec Gourcuff sur toute une saison, le club joue le titre " Aly Cissokho, ancien partenaire à Lyon
" Il y avait des joueurs plus forts que lui en un contre un, plus rapides à la course ou en exécution technique, mais aucun ne savait allier efficacité et beauté gestuelle comme lui ", se souvient Simon Pouplin. L'actuel gardien remplaçant de Nice a remporté la Gambardella 2003 avec Gourcuff, surclassé, mais leader technique de l'équipe rennaise. Un passé commun qui ne laisse pas insensible le portier plus de dix ans après : " Je ne me permettrai jamais de dire qu'il devait faire mieux dans sa carrière, je suis tout simplement fan de ce joueur. J'aimerais le voir titulaire dans l'un des plus gros clubs du monde. " Comme Pouplin, beaucoup d'anciens partenaires du Breton sont encore aujourd'hui émerveillés par le talent du joueur. Surclassé aussi en 2006, pour l'Euro espoirs, Gourcuff impressionnait déjà Julien Faubert : " Il savait voir avant de recevoir. Parfois, on le croyait en difficultés, et sur une prise de balle, il s'en sortait. Dès qu'il se retournait, on...


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant