Pourquoi il faut lire Aude Lancelin

le
0
Le Monde libre* mérite qu'on s'y intéresse tant il met en lumière des travers de notre temps. 
Le Monde libre* mérite qu'on s'y intéresse tant il met en lumière des travers de notre temps. 

Il y a du Jean Cau chez Aude Lancelin. Jean Cau était écrivain et, dans les années 1960, le secrétaire particulier de Jean-Paul Sartre, un point de vue idéal. Il était de cette gauche qui portait la canadienne sartrienne et se jurait de changer le monde au nom de la défense des opprimés, des colonisés et des exploités. Mais, très vite, l'intellectuel gascon a déchanté, vu la supercherie et les postures, l'hypocrisie et le mépris. Il a quitté son « église », disait-il, pour en rallier une autre, réactionnaire et brutale. Si Aude Lancelin, auteur d'un brûlot sur la gauche et ses années à L'Obs, n'a pas rallié la Nouvelle Droite, elle a, en revanche, vu la même chose. Elle a vu de près, comme elle l'écrit, des comportements, des attitudes, des trahisons, si peu en adéquation avec l'idée que l'on se fait de la gauche, et elle témoigne.

« La gauche de droite »

Le Monde libre* mérite donc qu'on s'y intéresse tant il met en lumière des travers de notre temps. Ce livre n'est pas seulement, comme d'aucuns l'affirment pour mieux le disqualifier, un essai suintant la haine ou la vengeance. Les règlements de comptes y sont certes réels, parfois pesants ou microcosmiques, mais ils ne doivent pas occulter l'essentiel. Licenciée de L'Obs en mai pour, selon elle, des raisons d'ordre politique, Lancelin livre des éléments importants sur le fonctionnement de la presse (lire ici son...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant