Pourquoi Hollande reste flou sur la «courbe du chômage»

le
1
ANALYSE - Le président de la République parle constamment «d'inverser la courbe du chômage». Or il existe deux façons de calculer le chômage, deux mesures sensiblement différentes.

Le président de la République a achevé ce jeudi sa tournée d'été à Marly-le-Roi, non pas sur les ruines du château de Louis XIV, mais dans une entreprise spécialisée dans les technologies d'exploration océanique, iXBlue. Et, comme lors des étapes précédentes, il s'agissait de rappeler la priorité «d'inverser la courbe du chômage», véritable tube estival. Pourtant, et pas plus que les fois précédentes, François Hollande n'a levé le mystère: quelle est cette courbe dont il nous annonce le changement d'orientation d'ici à la fin de l'année, avec une précision digne des astronomes qui attendent une éclipse solaire pour le 3 novembre 2013?

Car il existe en réalité deux courbes du chômage, et non pas une. La première, la plus connue, concerne en fait «les demandeurs d'emploi insc...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le jeudi 8 aout 2013 à 19:40

    Le flou entretenu par l'Élysée n'en est pas moins regrettable et malsain. Mettre en avant des courbes et des chiffrages sans préciser lesquels ramène le débat à un niveau de technicité trompeur. Comme on le rappelle à l'Insee, le taux de chômage ne peut être connu qu'avec un degré d'approximation de 0,4 point. Et qu'en est-il réellement des chiffres de Pôle emploi, dont la précision est encore plus sujette à caution???...C'EST PLUS DU FLOU...C de la tromperie !!!...