Pourquoi Hollande ne nomme jamais Sarkozy

le
1
Les experts reconnaissent l'efficacité de la posture du candidat socialiste qui ne parle que du «président sortant» sans jamais prononcer le nom de son rival de droite.

Des proches de Sarkozy expliquent qu'en 2007 l'adage du futur président était de «ne surtout pas parler de ses adversaires pour ne pas leur faire de publicité». En ne nommant jamais Nicolas Sarkozy et en ne parlant que du «président sortant», François Hollande semble avoir fait sienne cette posture.

Le «président sortant» revient même de manière tellement redondante dans sa bouche que la posture de communication en devient pompeuse. Pourtant, les experts en communication, qu'ils soient de gauche ou de droite, applaudissent.

Selon Franck Tapiro, président de l'agence Hémisphère droit et conseiller de Nicolas Sarkozy en 2007, le candidat socialiste aurait décollé au Bourget malgré une mauvaise communication. «Le changement de slogan, c'est maintenant, raille-t-il ainsi en référence au slogan de campagne de François Hollande, «le changement, c'est maintenant». En revanche, François Hollande a 20 sur 20 dans son positionnement dialectique face à Nicolas Sarkozy: i

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dhote le mercredi 1 fév 2012 à 16:22

    Il surveille son vocabulaire, sa posture, son image tant et si bien qu'il en perd son naturel. Il aurait interet à veiller de ne pas se prendre, trop vite, pour le futur président.