Pourquoi des scientifiques conseillent la pilule aux religieuses

le
0
La maternité abaisse le risque de cancer du sein chez la femme. A défaut d'enfants, des chercheurs australiens recommandent de prendre la pilule contraceptive.

Quelle mouche a donc piqué deux chercheurs australiens pour aller suggérer aux religieuses de prendre la pilule contraceptive ?

Il est vrai que l'idée provocatrice de Kara Britt et Roger Short, de l'université de Melbourne, repose sur des données scientifiques réelles qui concernent toutes les femmes et pas seulement les religieuses. Premièrement, le fait de ne pas avoir eu d'enfant, que l'on soit religieuse ou non, augmente le risque de certains cancers. On estime, par exemple, que chaque enfant induit, pour sa mère, une réduction de près de 10 % du risque de cancer du sein. Le risque serait même réduit de moitié pour les femmes ayant eu un premier bébé avant 20 ans. En fait, la règle est que plus la première grossesse se produit tôt et plus une femme a eu d'enfants, plus cela diminue son risque de cancer du sein.

Mais une évaluation du risque uniquement centrée sur la maternité, est incomplète car les grossesses ne sont pas les seules «protections naturelles 1/4 /p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant