Pourquoi des électeurs pourraient être tentés de voter Cahuzac

le
0
La mise en examen de Jérôme Cahuzac pourrait ne pas l'empêcher d'être candidat à sa propre succession au poste de député du Lot-et-Garonne. Des psychanalystes, spécialistes de la tromperie, expliquent pourquoi les électeurs peuvent voter pour des hommes politiques qui ont triché.

Légalement, Jérôme Cahuzac pourrait être candidat à sa propre succession au poste de député du Lot-et-Garonne, lors de l'élection législative partielle de juin prochain. Après sa mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale d'avril dernier, il pourrait surtout regagner la confiance des électeurs. Les sondages le laissent supposer. Comme Patrick Balkany ou Jacques Mellick avant lui. Des hommes politiques réélus après avoir triché: le paradoxe ne surprend pas Alice Massat. Cette psychanalyste s'est penchée, dans son livre Le Succès de l'Imposture (éditions Odile Jacob), sur les méthodes des imposteurs. Pour elle, les déboires juridiques et autres condamnations peuvent même ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant