Pourquoi Conforama et Casino font cause commune

le , mis à jour à 09:00
1
Pourquoi Conforama et Casino font cause commune
Pourquoi Conforama et Casino font cause commune

Si ce n’est pas la réponse du berger à la bergère, ça y ressemble. Conforama et Casino viennent d’annoncer la création d’une centrale d’achats commune. En clair, les deux enseignes négocieront ensemble, dès 2017, auprès de leurs fournisseurs tous leurs produits électroménagers, électroniques et micro-informatiques. Cette alliance intervient quelques mois après le rachat de Darty par la Fnac, au nez et à la barbe de… Conforama. « La concentration appelle la concentration, analyse un expert du secteur. C’est la réponse naturelle au développement d’Amazon et au rachat de Darty par la Fnac. »

 

Officiellement, Conforama s’en défend : « Ce n’est pas une fusion. Il s’agit d’une petite structure commune d’une dizaine de personnes chargées de négocier les achats auprès d’une trentaine de fournisseurs à l’international, explique ainsi une porte-parole. Notre objectif est de rester compétitifs à un moment où on assiste à une concentration tant au niveau des distributeurs que des fabricants. Ce phénomène a déjà touché l’alimentaire. »

 

L’impact sur les prix en rayon restera limité

 

La « petite structure » aura quand même une puissance de frappe de 1,3 Md€ d’achats annuels : 500 M€ pour Conforama et 800 M€ pour le groupe Casino (les supermarchés du même nom, Géant, Monoprix et surtout le site de vente en ligne Cdiscount). Dénommée Mano (pour ConforaMA et CasiNO), la centrale aura pour objectif de faire économiser entre 20 M€ et 30 M€ à chacun des deux groupes.

 

Voilà pour le côté industriel. Mais côté prix, cela changerat- il ? Ou cela permettra-t-il juste d’augmenter les marges des distributeurs ? Les enseignes restent évasives. « Un peu des deux, analyse de son côté un expert de la grande distribution. Cette centrale leur permettra de maintenir des marges acceptables dans un marché extrêmement tendu et de négocier des opérations commerciales ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3039634 il y a 2 mois

    Excellente initiative, pour résister à la concentration des fournisseurs.