Pourquoi ce Lyon-Nice est immanquable

le
0
Pourquoi ce Lyon-Nice est immanquable
Pourquoi ce Lyon-Nice est immanquable

Ce vendredi soir, l'Olympique Lyonnais accueille l'OGC Nice dans son nouveau stade pour le compte de la 34ème journée de Ligue 1. Une rencontre immanquable entre deux prétendants à la deuxième place qui partagent bien plus qu'une bagarre en haut du classement.

  • Parce que la Ligue des Champions


    Alors que l'on pensait que la bagarre pour la deuxième place du championnat de France aurait lieu le 7 mai prochain lors de l'affrontement de Lyon et de Monaco, les dynamiques actuelles semblent nous prouver qu'il ne sera pas nécessaire d'attendre si longtemps. Dépossédés de sa place de dauphin lors de la dernière journée, les Monégasques semblent être les victimes idéales de cette fin de saison. D'autant plus que les Aiglons, à deux points, sont eux en pleine bourre et peuvent rêver d'une qualification en Ligue des Champions. Si jamais les Niçois font tomber les Lyonnais, une deuxième place serait plus qu'atteignable. Après ce déplacement périlleux, les Aiglons auront à affronter Reims, Nantes, Saint-Étienne et Guingamp. Rien d'insurmontable. Les Gones n'ont pas non plus un calendrier trop compliqué. Hormis la réception de Monaco, il ne restera " qu'à " battre Toulouse, le Gazélec et Reims. Attention toutefois aux équipes du bas de tableau qui joueront leur maintien comme des morts de faim.

    Monaco sombre à Lille et perd la deuxième place
  • Parce que Hatem Ben Arfa


    Quand on forme beaucoup de bons jeunes joueurs et qu'on les envoie jouer un peu partout en France et en Europe, il faut s'attendre à les recevoir. Ce vendredi, c'est Hatem Ben Arfa qui fera son retour au bercail. Et si on l'a longtemps cru perdu, l'ancien du centre de formation lyonnais revient en pleine bourre. Après une saison pleine, et un triplé lors de la dernière journée face à Rennes, HBA aimerait bien continuer à mettre des paillettes dans les yeux de la France du football et de Didier Deschamps. Et, après une semaine passé sous le feu des projecteurs, nul doute que le dribbler fou voudra se rappeler au bon souvenir de son ancien club. Ancien club qui a joué la carte de la vieille école en sortant dans la presse pour expliquer son amour du prodige. Vraiment, Nanard ? Une technique…





  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant