Pourquoi Bernie Sanders résiste à Hillary Clinton

le
0
Bernie Sanders et Hillary Clinton écoutent l'hymne national lors du Miami Dade College Kendall Campus, le 9 mars 2016 à Miami, Floride.
Bernie Sanders et Hillary Clinton écoutent l'hymne national lors du Miami Dade College Kendall Campus, le 9 mars 2016 à Miami, Floride.

Le sénateur du Vermont considère autant la question sociale que celle des minorités. Il bouscule les certitudes idéologiques du camp démocrate, explique l’historienne Sylvie Laurent.

Et si la victoire nette d’Hillary ­Clinton à l’issue des scrutins récents, qu’elle doit au soutien inouï des militants de couleur, qui l’ont plébiscitée à plus de 80 % dans les Etats du Sud, était le fruit d’un double malentendu ?

Le premier tient à la raison de l’exceptionnelle popularité de la marque « Clinton » auprès des Afro-Américains. Bill Clinton a en effet conservé l’image d’un véritable ami des Noirs, alors même – là est le premier malentendu – que sa politique fut désastreuse pour ces derniers. Sa réforme de l’aide sociale les pénalisa plus que toute autre, et ses mesures pénales discriminatoires firent exploser le nombre de jeunes Noirs incarcérés. Mais si Hillary Clinton met habilement à profit cette ruse de la mémoire, elle en est l’héritière, pas l’instigatrice.

Il n’en va pas de même du second tour de passe-passe à l’œuvre, qui tient à l’arsenal rhétorique qu’elle déploie depuis le début de la campagne pour disqualifier son adversaire auprès des minorités.

« Deux gauches » Sa ligne d’attaque, répétée à l’envi par ses soutiens dans la presse progressiste, est que Sanders est un « single-issue candidate », le combattant d’une seule cause – les inégalités et le pouvoir de l’argent –, alors même que les problèmes de l’électorat démocrate seraient plus complexes.

Mme Clinton soutient que ni les femmes – dont la majorité lui a préféré Bernie Sanders dans plusieurs Etats –, ni les minorités ethniques et raciales ne verront leur sort amélioré par la façon qu’a l...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant