Pourquoi Bas Dost va marcher sur Dortmund

le
0
Pourquoi Bas Dost va marcher sur Dortmund
Pourquoi Bas Dost va marcher sur Dortmund

Débarqué au Sporting Portugal cet été en provenance de Wolfsburg, Bas Dost va retrouver un club allemand, Dortmund, lors de ce troisième match de poules de Ligue des champions. Et une chose est sûr, l'attaquant néerlandais a toutes les cartes en mains pour marquer la rencontre de son empreinte.

Parce qu'il est chaud bouillant


Arrivé cet été au Sporting Portugal, Bas Dost a dû attendre le 10 septembre pour disputer son premier match sous ses nouvelles couleurs. Résultat ? Un but contre Moreirense pour clôturer la victoire des Leões (3-0). Depuis, l'attaquant néerlandais enchaîne les rencontres et, surtout, empile les buts. Déjà quatre réalisations en autant de matchs de Liga Nos, auxquels on peut ajouter un but en Ligue des champions. Des stats à faire pâlir CR7, Messi et Griezmann. Pas convaincu ? Depuis le début de saison, Bas Dost, c'est un but toutes les 95 minutes toutes compétitions confondues. Toujours sceptique ? Sinon, c'est un but toutes les 74 minutes en Liga Nos. Toujours pas ? Dans l'antre de l'Estádio José Alvalade, Bas Dost a toujours marqué depuis le début de saison avec une moyenne d'un but toutes les 63 minutes. Autant dire que les parieurs les plus lucides peuvent miser leur PEL sur le fait que ce soir, Bas Dost va trouer les filets de Roman Bürki. Et tant pis si Bürki nie.

Parce qu'il a mis tous les Sportinguistas dans sa poche


Parce qu'il a débarqué dans la capitale portugaise dans les derniers jours du mercato et que Lisbonne s'attendait à un nom un peu plus sexy, Bas Dost a dû faire face au scepticisme des Sportinguistas. Logique, ils perdaient Islam Slimani et sa saison à 27 buts en Liga Nos, pour récupérer un attaquant qu'ils pensent sur le déclin avec huit petits buts inscrits en Bundesliga la saison dernière. De plus, le coton-tige batave (1,96 m, 78 kg) n'est pas arrivé à Lisbonne par la petite porte. Les dirigeants des Leões ont profité des 30 millions d'euros de la vente de l'attaquant algérien à Leicester pour en investir un tiers (10 + 2 millions de bonus) sur le Néerlandais de vingt-sept ans. Record du club battu. Et depuis 2010, les deux seuls joueurs à avoir approché ce chiffre sont Florent Sinama-Pongolle (6,5 millions en janvier 2010) et Elias (8,85 millions en 2011), avec des résultats bien décevants. Un seul but en cinq rencontres de championnat pour l'attaquant français avant d'enchaîner les prêts à Saragosse et Saint-Étienne. Le milieu brésilien a, lui, varié entre le bon et le très mauvais, au point de repartir au Brésil un an et demi après sa venue au Portugal, puis de revenir cet été au Sporting…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant