Pourquoi Ayrault n'y arrive pas

le
3
ENQUÊTE - Couacs à répétition, parole affaiblie, autorité contestée, rôle ambigu du président, le premier ministre est plongé dans l'enfer de Matignon.

François Hollande doit changer de premier ministre. Comme on dit sur les marchés, il doit prendre sa perte.» L'avantage avec les banquiers d'affaires, c'est qu'ils sont toujours directs. Celui-ci peut-être plus qu'un autre. Même si son c½ur penche plutôt à gauche, il ne voit pas d'autre solution pour le président de la République que de se séparer de Jean-Marc Ayrault et, dans le même temps, de changer de politique. Cette analyse n'est évidemment pas politiquement correcte. Sous la Ve République, aucun chef de l'État ne s'est débarrassé aussi rapidement du chef du gouvernement qu'il venait de nommer six mois auparavant. Le désaveu serait trop cinglant pour le nouvel élu, obligé ainsi de reconnaître qu'il s'est trompé sur son choix. François Mitterrand a laissé le supplice d'Édith Cresson durer onze mois ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6197799 le vendredi 26 oct 2012 à 18:50

    le problème n'est pas Ayrault mais Hollande .Il a été élu sur des promesses intenables (il suffit de faire payer les riches, moi président de la république je décrète la croissance,la crise vient de la politique de Sarko et il suffit de faire l'inverse pour que tout aille mieux, etc...) et il devrait faire exactement l'inverse que ce qu’attendent ses électeur : diminuer le nombre de fonctionnaires, augmenter TVA et CSG ...Comme il ne peut pas s'y résoudre, il fait n'importe quoi

  • frk987 le vendredi 26 oct 2012 à 16:36

    Tout simplement qu'une formation de prof d'Allemand n'est pas du tout le profil du poste.Une entreprise du CAC40 embaucherait-elle comme PDG ou comme DG un prof ou bien un nul de l'ENA ???????? non ben voilà le pourquoi du désastre français.

  • janaliz le vendredi 26 oct 2012 à 16:28

    Parce qu'il est incompétent. Tout simplement. Comme la plupart des ministres. Tout simplement. Comme leur chef. Tout simplement.