Pourparlers à 4 sur les taliban à partir de lundi au Pakistan

le
0
    par Amjad Ali 
    ISLAMABAD, 10 janvier (Reuters) - L'Afghanistan, le 
Pakistan, la Chine et les Etats-Unis vont entamer lundi à 
Islamabad des pourparlers destinés à relancer le processus de 
paix en Afghanistan et à mettre fin à 14 ans d'affrontements 
avec les insurgés taliban, déclare-t-on de source proche du 
ministère pakistanais des Affaires étrangères. 
    Ces discussions, espère-t-on, seront un premier pas vers la 
reprise des négociations actuellement dans l'impasse. Les 
taliban ne devraient pas être représentés aux pourparlers dans 
la capitale pakistanaise. 
    Les taliban ont intensifié leurs opérations l'année dernière 
pour tenter de faire tomber le gouvernement de Kaboul, mis à mal 
depuis le départ de la majeure partie des troupes étrangères à 
la fin 2014. 
    Les attentats suicide dans la capitale afghane et les pertes 
territoriales importantes dans la province méridionale du 
Helmand enregistrées l'an passé ont souligné à quel point le 
pays était loin de la paix. 
    Le fragile processus de paix a été interrompu l'année 
dernière par l'annonce de la mort deux ans plus tôt du fondateur 
des taliban, le mollah Omar. La nouvelle a plongé le mouvement 
des "étudiants en religion" dans des luttes internes avec pour 
enjeu le successeur du défunt chef. 
    Le vice-ministre afghan des Affaires étrangères Hekmat 
Karzai et le chef de la diplomatie pakistanaise Aizaz Chaudhry 
seront présents lundi aux pourparlers d'Islamabad, dit-on à 
Reuters de source proche du ministère des Affaires étrangères 
pakistanais. 
    En plus d'un responsable chinois, le représentant spécial 
américain pour l'Afghanistan et le Pakistan, Richard Olson, ou 
bien l'ambassadeur des Etats-Unis au Pakistan représenteront 
Washington, a déclaré un responsable du département d'Etat. 
    "Ce sera l'occasion d'approfondir notre partenariat avec 
l'Afghanistan, le Pakistan et la Chine en soutien à une 
réconciliation afghane, accomplie par les Afghans, que nous 
appelons tous de nos voeux", a déclaré le porte-parole du 
département d'Etat, John Kirby. 
    L'Afghanistan s'était tournée en décembre vers le Pakistan 
pour l'aider à relancer les pourparlers de paix. 
    Les taliban sont partagés sur la question de savoir s'ils 
participeront ou non à d'éventuelles futures négociations de 
paix. Certains éléments ont laissé entendre qu'ils pourraient 
envoyer des négociateurs, à un certain stade, mais d'autres 
factions sont hostiles à toute forme de négociation avec Kaboul. 
 
 (Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant