Pour WikiLeaks, l'Islande a une "occasion unique" d'aider Snowden

le
0
Pour WikiLeaks, l'Islande a une "occasion unique" d'aider Snowden
Pour WikiLeaks, l'Islande a une "occasion unique" d'aider Snowden

Le porte-parole du site internet WikiLeaks, l'Islandais Kristinn Hrafnsson, a appelé jeudi son pays à saisir l'"occasion unique" d'aider l'Américain Edward Snowden, qui a révélé l'ampleur de la surveillance des télécommunications et d'internet par les Etats-Unis."C'est une occasion unique pour l'Islande", a affirmé à l'AFP M. Hrafnsson, joint par téléphone depuis Reykjavik alors qu'il se trouvait en Equateur."Je n'ai aucun doute sur le fait que la nation veut porter secours à Snowden et j'espère que les dirigeants politiques s'en rendront compte", a-t-il ajouté.M. Snowden, qui fête ses 30 ans vendredi, est réfugié depuis le 20 mai à Hong Kong, d'où il a exposé la surveillance à laquelle il concourait comme ancien consultant de l'agence américaine de renseignement NSA. Dans un entretien avec le quotidien britannique The Guardian le 9 juin, il avait affirmé qu'il voyait l'Islande comme le pays soutenant le mieux "ceux qui défendent la liberté sur internet".Le gouvernement islandais refuse de se prononcer sur une éventuelle demande d'asile, rappelant que tout demandeur devait d'abord la faire en personne sur le territoire national.M. Hrafnsson l'a exhorté à faire honneur à la réputation de l'Islande."Au temps des Vikings les hommes héritaient du surnom 'le chanceux' s'ils sauvaient des vies humaines. Aujourd'hui l'Islande se voir offrir la chance de saisir une main qui lui est tendue", a-t-il expliqué.Il a rappelé que Reykjavik avait accordé à un autre Américain, le joueur d'échecs Bobby Fischer, la nationalité islandaise en 2005, treize ans après que les Etats-Unis s'étaient lancés à sa recherche pour violation de l'embargo contre la Yougoslavie.M. Hrafnsson a dit avoir évoqué l'affaire Snowden avec des conseillers du Premier ministre Sigmundur David Gunnlaugsson et de sa ministre de l'Intérieur.Il a affirmé être en contact indirect avec M. Snowden via "quelqu'un qui ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant