Pour vivre heureux, vivons cachés

le
0
EN IMAGES - Cette «villa tranquille» est une résidence secondaire du sud de la France. Loin d'être un blockhaus, il s'agit d'un lieu très lumineux bénéficiant d'une vue superbe tout en garantissant l'intimité des occupants. Découverte.Contrairement aux apparences, il ne s'agit pas là de la tanière d'un misanthrope. Baptisée «villa tranquille» cette réalisation du cabinet Artelabo installé à Gignac, non loin de Montpellier, répond à un cahier des charges précis. Il s'agissait d'implanter une résidence secondaire sur un terrain très réduit, bordé d'un côté par une villa toute proche et de l'autre par une remise vigneronne en activité. Et pour couronner le tout, la parcelle orientée nord, est balayée par les vents dominants. » Lire aussi - Avant/après: de l'immeuble délabré à la maison familiale Il en est ressorti ce projet de maison tournée vers l'intérieur, néanmoins lumineuse et aérée tout en mettant en valeur une magnifique vue sur la vallée. Le volume extérieur, des murs formant un rectangle tout simple a été découpé en 4 modules de 4 mètres sur 6 installés en quinconce. Chacun de ces modules dispose d'un patio de 4 mètres sur 3. Et pour ne pas avoir une forme trop cubique, chacun de ces modules dispose d'un toit à deux pentes évoquant les petites maisons traditionnelles. Loin de l'image barricadée qu'elle donne de l'extérieur, il s'agit d'une vraie maison méditerranéenne conçue pour vivre au grand air, mais à l'abri des regards et du vent. Toutes les pièces de la maison s'ouvrent sur une, deux ou trois cours intérieures et sur la vue par transparence. Clin d'½il à l'architecture du sud, on retrouve un enduit très blanc pouvant évoquer la Grèce et une grille en acier thermolaqué aux motifs rappelant les moucharabiehs arabes.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant