Pour Valls, les Verts et l'extrême gauche «ont un problème avec Israël»

le
4
Pour Valls, les Verts et l'extrême gauche «ont un problème avec Israël»
Pour Valls, les Verts et l'extrême gauche «ont un problème avec Israël»

Depuis que l'offensive israélienne sur Gaza jette des militants pro-palestiniens dans les rues de France, pas un jour sans que Manuel Valls ne rappelle cette évidence républicaine : «Manifester est un droit». Parfois, la formule est assortie d'un bémol, comme ce jeudi matin, sur RTL : «Il y a beaucoup de raisons de manifester, mais cela doit se faire dans le calme». Même si la manifestation parisienne de mercredi s'est déroulée sans incident, rappeler le code de sécurité intérieure ne coûte rien. Surtout à l'approche d'un possible autre rassemblement dans la capitale, samedi. Le préfet de police doit évaluer la situation avant de l'autoriser, a fait savoir jeudi Manuel Valls.

C'est aussi que ces derniers temps, le Premier ministre aime à multiplier les références à la loi, un réflexe acquis place Beauvau. Mercredi, à l'Assemblée nationale, Manuel Valls avait d'ailleurs ressorti son costume de «super-flic» pour sermonner les élus qui s'étaient rendus aux manifestations pro-palestiniennes interdites, un délit :  «Quand on est un élu de la République, quand on est un maire d'arrondissement, on doit faire attention là où on met les pieds et avec qui on manifeste». Une phrase qui visait sans le nommer Jacques Boutault, le maire du IIe arrondissement de Paris qui avait participé à la manifestation non autorisée de samedi, à Barbès, laquelle avait dégénéré en émeutes.

VIDEO. Le rappel à l'ordre de Manuel Valls

Les élus qui manifestent, «une erreur»

Mais si faire respecter la loi est bien une mission de l'exécutif, Manuel Valls, qui se refuse publiquement à faire des commentaires sur un sujet aussi sensible, a aussi son avis sur les élus qui participent aux manifestations autorisées. Dans l'avion qui l'amenait à Madrid, où il devait s'entretenir avec le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, le Premier ministre s'est laissé aller mercredi à quelques confidences, rapportées par «Le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • zorbas le jeudi 24 juil 2014 à 12:15

    Les écolos c'est comme les pastèques vert dehors rouge dedans

  • M363422 le jeudi 24 juil 2014 à 11:40

    Encore une déclaration stupide sur ce sujet. Le problème n'est pas avec Israël, selon le simplisme habituel sur cette question, il est avec la politique menée par l'actuel gouvernement, sur la façon d'agir de l'armée israélienne, sur le refus de reconnaître le droit à un Etat palestinien, sur le refus de véritables négociations, sur le blocus depuis des années qui frappe GAZA. Refuser de prendre en compte tout cela est inacceptable et donc justifie les manifestations.

  • M7403983 le jeudi 24 juil 2014 à 11:20

    Il ne faut pas oublier que Valls voulait offrir une place de choix à Duflot lors de la composition de son gouvernement !!! Pas à une contradiction près le P'tit gars !!!!!

  • pbenard6 le jeudi 24 juil 2014 à 10:59

    tout le monde ne peut pas avoir une reconnaissance éternelle comme il l'a déclaré à strasbourg en 01/2014