Pour une meilleure gestion des flux d'immigration

le
0
Le Haut Conseil à l'intégration préconise contrôle de la répartition régionale des immigrés par les parlementaires.

La bonne gestion des flux d'immigration: c'est le credo du Haut Conseil à l'intégration (HCI). Sans «immigration maîtrisée», l'alchimie de l'intégration ne peut s'opérer, souligne son rapport. La mise en œuvre de ce grand principe pourrait passer par deux mesures concrètes et potentiellement polémiques, imaginées par l'instance: le contrôle de la répartition régionale des immigrés par les parlementaires et le durcissement des conditions d'accueil des conjoints étrangers.

«Si des primo-arrivants s'installent sans cesse dans des zones où les immigrés sont nombreux, les chances d'intégration s'amenuisent», décrit le Haut Conseil. Ce dernier propose donc de confier aux parlementaires la régulation des nouveaux arrivants, par région. Une proposition inspirée par le Canada où, chaque année, le Parlement fixe «une cible», soit un nombre global d'immigrants qui peuvent être introduits et sont répartis par province. En France, le calcul du niveau maximal d'en

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant