Pour une loi Logement utile et efficace

le
0
?Les lois promulguées au cours des dernières décennies, modifiant ainsi 34 fois la loi de 1989, n'ont toujours pas donné satisfaction aux consommateurs, qu'ils soient locataires ou bailleurs?, constatent la Fnaim et l'Unis. Or, il est toujours possible d'aller plus loin en matière de transparence et d'équité.

Les professionnels en ont la volonté et proposent, entre autres
* un contrat socle universel pour la garantie des risques locatifs (GRL), modulable avec des garanties ou des assurances facultatives ;
* des contreparties à la prise d'un mandat exclusif ;
* la création d'un nouveau régime juridique pour les locations meublées en colocation ;
* l'ouverture obligatoire d'extranets copropriétés pour affirmer la transparence des comptes et de la gestion des immeubles,

* un référentiel commun opposable à tous les garants financiers pour sécuriser, par le jeu des garanties financières en cas de sinistre, la totalité des fonds de la clientèle ;
* la création d'une troisième carte professionnelle ?S?, pour distinguer la compétence des syndics de copropriété de celle des professionnels de la gestion immobilière,
* ou encore la création d'un bail solidaire et la reconnaissance d'un véritable statut des bailleurs privés, notamment quand ces derniers sont prêts à louer leurs biens à des niveaux de loyers intermédiaires ou sociaux.

Au-delà de ces propositions qui méritent d'être satisfaites, la Fnaim et l'Unis souhaitent que la réforme des professions immobilières soit au c?ur du nouveau dispositif. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant