Pour tenir ses bonnes résolutions

le
0
Des joggeurs dans le jardin des Tuileries, à Paris.
Des joggeurs dans le jardin des Tuileries, à Paris.

45 % de nos faits et gestes sont des habitudes, des actions que notre cerveau organise sans effort, sans volonté, sans même y penser. 45 %, c'est tout de même près de la moitié de nos activités qui procéderaient de l'automatisme, et il semble que cette estimation soit basse : il est probable que ce pourcentage soit plus élevé encore. Englués dans des rituels dont nous parvenons mal à nous défaire ? ne pas ranger ses papiers, se lever trop tard, ne pas faire assez d'exercice, fumer, boire, procrastiner, etc. ?, il est d'usage en ce début d'année de se promettre de les conjurer en adoptant nos fameuses « bonnes résolutions » : trier ses papiers, se réveiller une heure plus tôt pour faire des abdos, ne plus fumer, écrire un roman...

Gretchen Rubin, auteur du best-seller Opération Bonheur publié en 2011, affirme dans son dernier livre, Ma vie en mieux, que ces promesses, celles qu'on se fait à soi-même en savourant la dernière coupe de champagne du réveillon, s'organisent autour de sept thèmes : manger mieux, bouger plus, économiser de l'argent, se détendre, arrêter de reporter au lendemain, ranger et être plus disponible pour ceux qu'on aime. Sept bonnes résolutions de janvier affreusement banales et, surtout, intrinsèquement vouées à l'échec quelques semaines plus tard.

Soixante jours pour prendre une bonne habitude

La spécialiste en développement...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant