Pour surveiller sa maison, une première caméra à reconnaissance faciale

le
0
L'utilisateur peut choisir de désactiver l'enregistrement ou de se faire envoyer des notifications au cas par cas. (Netatmo)
L'utilisateur peut choisir de désactiver l'enregistrement ou de se faire envoyer des notifications au cas par cas. (Netatmo)

(AFP) - Elle sait distinguer les visages connus des éventuels intrus: "Welcome", première caméra de surveillance dotée d'une technologie de reconnaissance faciale, est commercialisée à partir de jeudi par une start-up française.

Cette caméra "intelligente" envoie sur le smartphone de l'utilisateur le nom des personnes préalablement identifiées et le prévient également lorsqu'un visage inconnu est détecté.

"Il n'existe pas dans le monde d'autre caméra pour le domicile qui soit équipée d'une telle technologie de reconnaissance faciale", a assuré à l'AFP Fred Potter, cofondateur et directeur général de Netatmo, société française spécialisée dans les objets connectés.

"L'application gratuite permet de vérifier sur smartphone, tablette ou ordinateur qui est à la maison, d'accéder à la vidéo en direct et de consulter les événements passés", a-t-il détaillé.

Compatible avec les systèmes d'exploitation iOS et Android et vendue à 199 euros, la caméra dispose d'un objectif de 130 degrés capable de filmer la nuit. Mais elle peut aussi être utilisée pour enregistrer en haute définition des moments passés en famille.

Elle a reçu quatre prix lors du dernier salon de l'électronique CES à Las Vegas.

"Les autres caméras sur le marché ont un côté intrusif car elles avertissent de chaque mouvement sans faire de distinction", affirme Fred Potter.

"On répond à plusieurs besoins: savoir si les enfants sont bien rentrés de l'école, s'il y a un inconnu chez soi, si les parents âgés vont et viennent conformément à leurs habitudes, ou si la personne qui s'occupe de votre résidence secondaire passe ou pas", détaille-t-il.

L'utilisateur peut choisir de désactiver l'enregistrement ou de se faire envoyer des notifications au cas par cas.

Netatmo garantit la sécurité des données par "un algorithme de chiffrement (cryptage, ndlr) de niveau bancaire".

Vendue au même prix, la caméra "Home" d'une autre société française, Withings, ne dispose pas de la reconnaissance faciale mais vérifie la qualité de l'air et détecte les bruits.

A l'inverse de sa concurrente disponible depuis septembre 2014, "Welcome" ne stocke pas ses données dans le "Cloud" mais dans une carte mémoire SD, et ne fait pas payer d'abonnement mensuel supplémentaire pour les conserver.

Créée en 2011 avec deux millions d'euros de fonds propres par Fred Potter, Netatmo a commercialisé en 2012 une station météo personnelle mesurant la qualité de l'air. Depuis, la start-up a également sorti un thermostat connecté pour la maison et un bracelet de protection solaire.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant