Pour séduire, les appareils connectés portatifs doivent se faire discrets

le
0
Pour séduire, les appareils connectés portatifs doivent se faire discrets
Pour séduire, les appareils connectés portatifs doivent se faire discrets

Pour enfin devenir des produits grand public, les appareils connectés portatifs doivent se débarrasser de leurs allures "geek" et ressembler plus à des accessoires de mode.Selon un rapport récent du cabinet d'études Juniper Research, le design des appareils connectés portatifs actuels freine énormément l'intérêt en dehors de la communauté high-tech. Cependant, ajoutent les auteurs de ce rapport, si les fabricants faisaient des progrès en matière de style, ce marché pourrait peser $80 milliards avant la fin de la décennie actuelle.

Google l'a appris à la dure. Suite à l'accueil reçu par ses Google Glass, le géant a annoncé en janvier 2015 la réduction progressive du projet pour développeurs et le retrait du marché des lunettes intelligentes. Alors que Google insiste sur une révision et une refonte du projet, certains, comme le PDG d'Apple Tim Cook, ne sont pas convaincus. "Nous avons toujours pensé qu'il n'était pas très avisé de développer des lunettes, puisque les gens n'auront pas vraiment envie de les porter. Elles n'étaient pas discrètes, or nous considérons que la technologie doit être reléguée à l'arrière-plan ", a récemment confié Cook au New Yorker.

Jugement qui semble fondé, si l'on en juge par les résultats décevants des Google Glass malgré les efforts de son constructeur en matière de style. On se souvient en effet que le fabricant s'était allié à la créatrice de mode Diane von Furstenberg et au fabricant de montures Luxottica, dans le but d'intégrer les fonctionnalités de l'appareil dans des lunettes de soleil de luxe.

Reste que le marché des lunettes intelligentes n'est pas mort pour autant, selon les projections de Juniper Research. Il devrait en effet se vendre jusqu'à 10 millions de paires par an sur les trois années à venir, bien que cette demande provienne presque exclusivement d'entreprises visant un usage spécifique.

Les pronostics sont plus nuancés en ce qui ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant