Pour Sarkozy, Hirsch a commis une faute

le
0
Pour en finir avec les conflits d'intérêts , le livre sorti mercredi par l'ex-haut commissaire, lui vaut l'opprobre de ses anciens collègues de la majorité.

Stock, l'éditeur de Martin Hirsch, va pouvoir faire des économies sur son budget publicité: la promotion du livre de l'ex-haut commissaire aux Solidarités, Pour en finir avec les conflits d'intérêts, a été entièrement assurée par les plus hauts dirigeants de l'UMP. Nicolas Sarkozy lui-même a estimé mercredi au cours du petit déjeuner de la majorité que Martin Hirsch avait commis une faute en se servant des données transmises à la Commission pour la transparence financière de la vie politique, dont il était membre, pour désigner certains de ses anciens collègues à la vindicte publique. Le président, qui assure qu'il ne veut pas «participer à la polémique», a déconseillé à ses hôtes de réagir à chaud, pour éviter, selon son expression, de «victimiser» Hirsch et de donner ainsi du crédit à ses accusations. Mais l'indignation l'a emporté chez la plupart des responsables de la droite. Qu'ils soient ou non visés par ce que son auteur présente comme une

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant