Pour Saint-André, " la grosse frustration, c'est le match contre l'Irlande "

le
0
Pour Saint-André, " la grosse frustration, c'est le match contre l'Irlande "
Pour Saint-André, " la grosse frustration, c'est le match contre l'Irlande "

Lors d'une interview accordée à Sébastien Chabal pour le Canal Rugby Club, sur Canal Plus dimanche, Philippe Saint-André est revenu sur le fiasco de l'équipe de France lors de la dernière Coupe du monde. Il assure avoir senti qu'il était lâché par son équipe.

Lors d’un entretien accordé à Sébastien Chabal dans le cadre du Canal Rugby Club sur Canal Plus, Philippe Saint-André n’a pas mâché ses mots. S’il a dit qu’il assumait l’échec du XV de France lors de la dernière Coupe du monde, le sélectionneur a été déçu de l’attitude de plusieurs joueurs, pointant du doigt le match contre l’Irlande. « Quelques joueurs m’ont déçu. On s’est préparé comme des fous et on a essayé de créer une histoire. La grosse frustration, c’est le match contre l’Irlande, confie l’ancien sélectionneur. On perd sur nos points forts. On est pris en mêlée, en touche, dans les zones de rucks, dans le combat et l’agressivité. Certains n’ont pas mis l’investissement qu’ils auraient dû mettre. » PSA pensait également que son équipe préparerait quelque chose avant le match face aux Néo-Zélandais en quarts de finale. « J’espérais qu’ils allaient faire quelque chose devant le Haka des Blacks en quarts, j’en avais parlé à leur leader... »

« L’équipe de France n’est plus le sujet important du rugby français »

L’ancien international s’est prononcé sur les difficultés que rencontre le XV de France au niveau mondial. « On n’a pas assez fait évoluer les choses par rapport aux nations principales du rugby, résume l’ancien entraîneur de Toulon. Le problème, c’est qu’on joue contre des nations qui sont des clubs et qui passent du temps ensemble. On n’a pas su s’adapter ». Selon lui, l’équipe de France passe désormais au second plan. « L’équipe de France n’est plus le sujet important du rugby français, tonne celui qui a entraîné Sale. Guy Novès va partir en tournée sans les demi-finalistes, c’est-à-dire sans les meilleurs joueurs français des quatre meilleurs clubs du Top 14, on se dit que l’église n’est pas au milieu du village. » Un constat que les dirigeants du rugby français pourraient avoir du mal à entendre.

Canal Rugby Club - Chabal / St André - La rencontre
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant