Pour relancer la croissance, il faut baisser la fiscalité du capital !

le
168
La fiscalité sur le capital réduirait trop fortement le rendement du capital, selon Coe-Rexecode.
La fiscalité sur le capital réduirait trop fortement le rendement du capital, selon Coe-Rexecode.

Alors que le gouvernement a lancé le chantier de la réforme fiscale (des entreprises comme des ménages), le moment est propice pour peser dans le débat. L'institut d'études économiques Coe-Rexecode s'est donc hâté de boucler une étude approfondie sur la fiscalité française, entamée dès 2012. Avec l'aide de personnalités extérieures, comme Jean Peyrelevade, ancien conseiller économique de Pierre Mauroy, non seulement l'institut très pro-entreprises a passé la fiscalité française à la paille de fer, mais elle l'a aussi comparée à celle de quatre autres grands pays européens (l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et le Royaume-Uni). Avec comme seule boussole, le souci de l'efficacité économique. Sans surprise, l'Hexagone affiche les prélèvements obligatoires les plus élevés d'Europe juste derrière le Danemark (à 46 % du PIB en 2013). Mais pour l'institut, c'est davantage la structure des prélèvements obligatoires que son poids qui fait apparaître des "anomalies" par rapport aux autres pays. Les prélèvements sur le travail sont les plus lourds des grands pays européens, à 23,4 % du PIB en 2012, soit 7 points de plus qu'en Espagne, ou 9 points de plus qu'au Royaume-Uni ! Comme l'Italie, la France a recours à pas moins de 30 milliards de taxes assises sur la masse salariale de l'entreprise (taxe sur les salaires pour 12 milliards, versement transport pour 7 milliards et taxes au profit du 1 % logement pour 2,7 milliards), "ce qui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga le mardi 18 fév 2014 à 15:59

    On n'enseigne pas cela à l'ENA (malheureusement)......

  • launor le mardi 18 fév 2014 à 09:41

    Le titre parle de baisser la fiscalité du capital mais le texte mentionne des prélèvements sur le travail plus élevés qu'en espagne ou au RU , sachant qu'au RU la retraite c'est de la capitalisation .

  • launor le mardi 18 fév 2014 à 09:38

    Sachant que le versement transport subventionne les transports en commun, le supprimer fait certes baisser les prélèvements ,mais les salariés se retrouvent à payer beaucoup plus cher leurs déplacements domicile-travail, à moins qu'ils ne passent tous à la voiture individuelle à l'heure de pointe...

  • psdi le vendredi 14 fév 2014 à 16:20

    @M4888303 : : "le costume est beaucoup trop grand pour lui!". ben, on dirait que tu es en retard d'une guerre. Moi, il me semble qu'il est un peu plus "épais" qu'avant donc le costard doit lui aller mieux s'il était trop grand. Maintenant, libre comme l'air, il doit faire un peu plus de sport .... en chambre. Devrait pas tarder à retrouver son poids de forme.

  • psdi le vendredi 14 fév 2014 à 16:16

    @M4888303 : "ne sait pas prendre de décisions ". Apparemment, je pense que tu fais erreur sur le bonhomme que ce soit sur le plan international jusqu'à la famille, il tranche et vite. Désolé.

  • psdi le vendredi 14 fév 2014 à 16:13

    @àM4888303: "qui se permet de s'asseoir avant le Pape" Et alors, c'est qui l'invité?. Faudrait pas inverser les rôles. On est sur un protocole de chef d'état à chef d'état là. Tu ne voulais pas qu'il lui embrasse les pieds non plus.

  • psdi le vendredi 14 fév 2014 à 16:08

    @pascalcs : On voit que tu nous mets la pression là. Simplement, il va falloir relire tes classiques. Le "tout Petit" a dépensé la même chose que les autres mais en 3 fois moins de temps. Je pense que ton inflation, on en rigole encore. Désolé.

  • M4888303 le vendredi 14 fév 2014 à 15:43

    En outre le tout petit d'aujourd'hui est un mufle qui répudie sa compagne d'une manière outrancière ,c'est un rustre sans éducation qui se permet de s'asseoir avant le Pape,c'est un coléreux qui n'a aucune autorité et ne sait pas prendre de décisions ....etc bref le costume est beaucoup trop grand pour lui!

  • M4888303 le vendredi 14 fév 2014 à 15:37

    Le tout petit d'hier a un double, le tout petit d'aujourd'hui!Il suffit de le regarder à coté d'Obama pour en avoir la démonstration!

  • pascalcs le vendredi 14 fév 2014 à 14:54

    @PSDI: quiconque vous lit aura compris que le président précédent n'est pas votre idole. Cependant l'ère de la dépense inconsidérée n'a pas commencée avec M. Sarkozy et son gouvernement. Le cancre d'entre tous s'appelle M. Mitterrand qui, compte tenu de l'inflation et de la dépréciation monétaire que ses funestes politiques économiques ont amenées (et hélas perdurent) et le champion hors norme de la faillite de l'Etat. Nous lui en sommes très reconnaissants.