Pour Parisot, le coût du travail est 23% plus élevé en France

le
0
La présidente du Medef suggère de remplacer la durée légale du travail par une durée conventionnelle négociée dans chaque branche.

Laurence Parisot a une nouvelle fois plaidé mardi pour une remise à plat de la réglementation sur la durée du travail. «Même s'il y a eu de nombreux dispositifs qui ont permis d'atténuer les effets nocifs des 35 heures, elles restent une hydre de Lerne, a déclaré la présidente du Medef lors de son point presse mensuel. Il est essentiel que le débat public sur le temps de travail, qui s'est à nouveau installé dans le pays, se poursuive et se conclue définitivement.»

Pour appuyer cette demande, la patronne des patrons cite l'évolution de la durée hebdomadaire du temps de travail des salariés à temps plein en France et en Allemagne. Alors que l'écart était de 18 minutes en faveur de l'Allemagne en 1990, il a grimpé à 2h12 en 2002, lors de l'apogée des 35 heures, pour se stabiliser à... 1h12 en 2010. «1h12 par salarié par semaine par année, c'est considérable en capacité et effort de production, a estimé Laurence Parisot. La durée du travail a toujour

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant