Pour Pâques, le pape plaide pour la paix et contre le gaspillage

le
0
MESSAGE DE PAIX DU PAPE FRANÇOIS POUR PÂQUES
MESSAGE DE PAIX DU PAPE FRANÇOIS POUR PÂQUES

par Philip Pullella

CITE DU VATICAN (Reuters) - Le pape François a dénoncé dimanche, à l'occasion de la célébration de la fête chrétienne de Pâques, "les immenses gaspillages" qui aggravent selon lui le fléau de la faim dans le monde et il a plaidé pour la fin des conflits en Syrie, en Ukraine et en Afrique.

"Nous t'en prions, Jésus glorieux, fais cesser toute guerre, toute hostilité grande ou petite, ancienne ou récente!", a dit le souverain pontife dans son message pascal "urbi et orbi" (à la ville et au monde).

Il avait auparavant célébré une messe à laquelle assistaient au moins 150.000 personnes réunies sur la place Saint-Pierre et aux alentours. La foule s'étendait tout au long de la Via della Conciliazione, qui relie le Vatican au Tibre.

S'exprimant sous le soleil, le pape a consacré la majeure partie de son discours aux souffrances du monde. Il a ainsi demandé à Dieu d'aider les chrétiens "à vaincre le fléau de la faim, aggravé par les conflits et par les immenses gaspillages dont nous sommes souvent complices".

Depuis son élection l'an dernier, le premier pape non-Européen depuis 1.300 ans a fait de la défense des pauvres le thème dominant de son pontificat, n'hésitant pas à critiquer régulièrement les pays développés et les excès du capitalisme et du consumérisme.

Dimanche, il a notamment prié pour la protection des femmes, des enfants, des personnes âgées et des immigrants.

"EMPÊCHER LA VIOLENCE" EN UKRAINE

Il a également appelé la communauté internationale à avoir "l'audace de négocier la paix, désormais attendue depuis trop longtemps" en Syrie, où plus de 150.000 personnes ont été tuées et plusieurs millions d'autres déplacées en un peu plus de trois ans de guerre civile.

"Nous te supplions, en particulier, pour la Syrie, afin que tous ceux qui souffrent des conséquences du conflit puissent recevoir les aides humanitaires nécessaires et que les parties en cause n'utilisent plus la force pour semer la mort, surtout contre la population sans défense", a-t-il dit.

Le pape François a aussi demandé à Dieu "d'éclairer et d'inspirer des initiatives de pacification en Ukraine, pour que les parties intéressées, soutenues par la Communauté internationale, entreprennent tout effort pour empêcher la violence et construire, dans un esprit d'unité et de dialogue, l'avenir du pays".

Il a également appelé à la fin des violences en Irak, au Venezuela, au Soudan du Sud et en République centrafricaine, ainsi qu'à l'arrêt des attentats au Nigeria.

Au-delà des conflits armés, le chef spirituel des 1,2 milliard de catholiques du monde entier a évoqué la nécessité de soigner les victimes de l'épidémie de fièvre Ebola en Afrique de l'Ouest et "ceux affectés par tant d'autres maladies, qui se diffusent aussi à cause de l'incurie et de la pauvreté extrême".

Dimanche prochain, il présidera aux cérémonies de canonisation de deux de ses prédécesseurs, Jean Paul II, souverain pontife de 1978 à 2005, et Jean XXIII (1958-1963). Plusieurs centaines de milliers de personnes sont attendues à Rome à cette occasion.

(Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant