Pour Obama, Sony a commis une erreur en renonçant à "The Interview"

le
0

WASHINGTON, 19 décembre (Reuters) - Barack Obama a estimé vendredi que le studio hollywoodien Sony Pictures Entertainment avait commis une erreur en renonçant à la sortie de "The Interview", une comédie dénoncée par les auteurs de la cyberattaque dont a été victime la filiale du groupe Sony. Le président américain, qui s'exprimait lors de son ultime conférence de presse de l'année, a également confirmé que pour les autorités américaines, la Corée du Nord était responsable de cette cyberattaque. "Nous réagirons en temps et lieu et de la manière que nous aurons choisie", a-t-il dit. Obama a souligné qu'on ne pouvait permettre à un "dictateur" d'imposer une forme de censure aux Etats-Unis. Il a dit regretter que les dirigeants de Sony Pictures Entertainment n'aient pas discuté avec lui avant de céder aux pirates informatiques en annulant l'exploitation du film. Le FBI a annoncé dans la journée avoir établi la preuve que le gouvernement nord-coréen était responsable du piratage. (voir ID:nL6N0U338M ) "The Interview", dont la sortie aux Etats-Unis était programmée le 25 décembre, est une comédie dans laquelle les acteurs Seth Rogen et James Franco incarnent des journalistes recrutés par la CIA afin d'assassiner le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un. (Doina Chiacu; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant