Pour Mélenchon, le premier ministre est «un problème»

le
0
L'ex-candidat du Front de Gauche dénonce le silence assourdissant du premier ministre face à ses critiques.

Si le silence de Jean-Marc Ayrault face à Jean-Luc Mélenchon est stratégique, histoire de le pousser à bout jusqu'à ce qu'il explose, cette stratégie pourrait se révéler payante. Dimanche, lors de la manifestation contre le traité européen et contre la politique d'austérité du gouvernement, l'ex-candidat du Front de gauche et l'ensemble des forces de la gauche radicale, extrême gauche comprise, sont parvenus à une réelle mobilisation de plusieurs dizaines de milliers de personnes.

Réponse du premier ministre? Silence radio. Déjà, le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, habituellement plus mesuré que Jean-Luc Mélenchon dans ses propos vis-à-vis des socialistes, avait vigoureusement dénoncé le mutisme de Jean-Marc Ayrault, mais aussi et surtout celui de François Hollande, au sujet du traité européen, honni à gauche de la gauche.

«Bulle technocratique»

Mélenchon, agacé et vexé par «le mépris» socialiste à son égard, vise donc chaque jour un peu pl

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant