Pour Mélenchon, la gauche, c'est lui

le
0
Pour Mélenchon, la gauche, c'est lui
Pour Mélenchon, la gauche, c'est lui

L'ancienne filature en briques rouges ressemble à un banquet de mariage avec ses tables rondes, ses nappes blanches et ses lampions au plafond. Pourtant, l'objet des réjouissances n'a rien de nuptial. Il s'agit bien de politique : « C'est fait exprès », explique Jean-Luc Mélenchon au millier de sympathisants, dont 650 tirés au sort, « pour bousculer les vieux codes de la politique ».

 

Depuis sept mois, le leadeur de la France insoumise a construit une mécanique politique innovante et hors partis, et se pose en pilier central des valeurs humanistes de gauche. Bâtie sur le militantisme et la démocratie numérique, sa campagne est assurément « populiste » et comme un pied de nez à ceux qui l'en accusent, il n'a que le mot « peuple » à la bouche. Il propose pêle-mêle le vote dès 16 ans, la reconnaissance du vote blanc, le référendum révocatoire contre les élus et un référendum instaurant une nouvelle Constitution. A 65 ans, il se défend de vouloir embrasser une carrière d'autocrate. « Tout cela paraît peut-être égotique à ceux qui ont des doutes sur eux-mêmes ! » tacle-t-il.

 

Preuve de sa volonté « que le peuple se mêle de tout », les quelque 11 362 sympathisants qui durant ces deux jours de convention ont voté pour dix mesures prioritaires du programme intitulé « L'avenir en commun ». Parmi elles : le refus des traités de libre-échange Tafta et Ceta (Amérique et Canada), l'abrogation de la loi El Khomri et l'instauration d'une « règle verte » limitant les prélèvements sur la nature. L'instauration du smic mensuel à 1 300 € net et la revalorisation des salaires des fonctionnaires de 28 % ne viennent qu'en 10e et dernière position du classement dans ce programme qui sera édité en décembre.

 

Selon un sondage Ifop paru dans « le Journal du dimanche », 34 % des sympathisants de gauche estiment que Mélenchon serait pour 2017 le meilleur représentant des idées ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant