Pour Marine Le Pen, l'occasion de soigner son profil droit

le
0
La décision de François Hollande va offrir à Marine Le Pen l'occasion de réaffirmer son opposition totale à la réforme du droit de vote des étrangers aux élections locales.

Le droit de vote des étrangers, Marine Le Pen en parle moins volontiers que les sujets économiques et sociaux depuis qu'elle a succédé à son père à la tête du Front national. Elle souhaite que toutes les controverses liées à l'immigration passent au second plan dans son discours, afin de mettre l'accent sur «la question sociale». Mais la décision de François Hollande va lui offrir l'occasion de soigner son profil droit en réaffirmant son opposition totale à cette réforme.

«Le FN a toujours été très clair sur ce sujet, contrairement à l'UMP et Nicolas Sarkozy dont les positions variaient en fonction des enjeux électoraux», plaide volontiers Marine Le Pen. L'intéressée ne manque pas une occasion de rappeler que l'ancien président de la République s'était prononcé, dans le passé, en fav...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant