Pour M. Sarkozy, les migrants sont des « dégâts » et la France est « submergée »

le
4
Arivée de Nicolas Sarkozy à la librairie dans laquelle se tiendra la séance de dédicace de son dernier livre, "Tout pour la France", à Calais le 21 septembre.
Arivée de Nicolas Sarkozy à la librairie dans laquelle se tiendra la séance de dédicace de son dernier livre, "Tout pour la France", à Calais le 21 septembre.

En visite à Calais, l’ancien chef de l’Etat a promis la fermeture de la « jungle » à l’été 2017, s’il est élu.

Chronique d’un matin ordinaire dans les installations portuaires du port de Calais. Repérés à un des points de contrôle, des réfugiés sortent un à un d’un camion bâché de jaune. Ils ont entre 20 et 30 ans, des chaussures rafistolées aux pieds et des vêtements tâchés sur les épaules. Alignés contre le hangar en tôle et classés par nationalité – Irakiens, Afghans -, ils ont face à eux des policiers en gilets fluo et, moins ordinaire, un attroupement de costumes-cravates et de cameramen.

Au milieu, Nicolas Sarkozy assiste à la scène aux côtés de Natacha Bouchard, maire Les Républicains (LR) de la ville et de Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France. Non loin des réfugiés, l’ancien chef de l’Etat échange quelques mots avec le chauffeur étranger pour s’enquérir sur la façon dont ils sont montés à bord.

« C’est quelque chose d’effrayant cette démission, cette absence d’autorité [de l’Etat] », déclare-t-il après avoir parlé à un policier qui lui explique que ces hommes seront renvoyés dans la « jungle ». Quelques heures plus tard, des dizaines de grenades lacrymogènes seront tirées par les policiers contre des réfugiés prenant d’assaut la rocade.

« Problème réglé à l’été 2017 » La « jungle de Calais » s’est invitée dans la campagne électorale. La fuite dans la presse du plan du gouvernement pour répartir 12 000 réfugiés sur tout le territoire a provoqué une montée au créneau des ténors les plus droitiers. Le président par intérim du parti, Laurent Wauquiez, a mis e...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 3 mois

    Sarkozy a mis le chaos en Libye, maintenant, il donne des leçons... Quel toupet!

  • rodde12 il y a 3 mois

    Il est vrai que ces gens ne sont jamais considérés comme des délinquants quoi qu'ils fassent ils ont le droit de recommencer et on paie des policiers pour leur courir après et on les relâche. Ca peut durer éternellement surtout qu'en plus on les nourrit et on les loge.

  • M1765517 il y a 3 mois

    il avait 5 ans pour le faire, il a perdu son temps en bling bling et polissage de nombril !On n'en veut plus !

  • M140210 il y a 3 mois

    Toujours des déclarations à l'emporte pièce. Nul, comme tous, de tous bords.