Pour les commerçants, Apple Pay n'est pas la panacée

le
0
Pour les commerçants, Apple Pay n'est pas la panacée
Pour les commerçants, Apple Pay n'est pas la panacée

Apple a conçu son service de paiement par smartphone pour les consommateurs, mais peut-être pas assez pour les commerçants: plusieurs grandes enseignes américaines préfèrent parier sur un autre système qu'elles espèrent mieux adapté à leurs besoins.Le patron du groupe informatique, Tim Cook, s'est félicité cette semaine de l'intérêt manifesté par les consommateurs, avec plus d'un million de cartes de crédit activées sur les trois premiers jours suivant le lancement aux Etats-Unis, le 20 novembre.Apple Pay a convaincu les principales banques américaines, les grands groupements de cartes comme Visa ou Mastercard, et des enseignes comme les grands magasins Macy's ou la chaîne de restauration rapide McDonald's.Mais de grands réseaux le boudent: les supermarchés Wal-Mart et Target, les magasins d'électronique Best Buy, les pharmacies CVS et Rite-Aid...Apple Pay est pratique pour le consommateur "mais la valeur proposée aux commerçants n'est pas suffisante", explique à l'AFP Avivah Litan, une analyste du cabinet Gartner. Seuls certains comme McDonald's y trouvent un intérêt car cela accélère les transactions et "chaque fraction de seconde a un effet sur les bénéfices".Pour le commerçant moyen en revanche, "hormis l'avantage pour la marque de faire partie du système de paiement mobile dont on parle le plus aux Etats-Unis, (l'intérêt) est limité", renchérit Denée Carrington, une experte de la société de recherche Forrester.- Réduire les frais des cartes -De nombreuses enseignes refusant Apple Pay appartiennent au consortium MCX et se sont engagées à utiliser le système de paiements mobile concurrent qu'il prépare pour l'an prochain, CurrentC."L'objectif pour les commerçants était de créer un porte-monnaie électronique idéal pour eux, permettant de conserver le contrôle et d'optimiser l'utilisation des données concernant les clients, et de réduire les coûts des paiements", souligne ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant