Pour les automobilistes français, le danger ce sont les autres

le
0
Pratiquement l'ensemble des automobilistes français (99%) estime avoir une conduite non dangereuse. Lisa Turay/shutterstock.com
Pratiquement l'ensemble des automobilistes français (99%) estime avoir une conduite non dangereuse. Lisa Turay/shutterstock.com

(Relaxnews) - Le comportement réel des automobilistes sur la route diffère de la perception qu'ils en ont, selon le Baromètre de la conduite responsable 2013. Alors qu'ils affirment majoritairement être vigilants et sûrs dans leur conduite, il s'avère que beaucoup d'entre eux ne respectent pas le code de la route.

Il ressort de cette étude que les automobilistes français qualifient leur conduite de vigilante (73 %), calme (53%), non dangereuse (99%) et non agressive (99%). Ils n'ont en revanche pas la même perception des autres, les considérant comme stressés (43%) ou irresponsables (34%). Ils sont 77% à exprimer leur peur du comportement agressif ou violent des autres sur la route.

90% des automobilistes dépasseraient les limitations de vitesse

Alors qu'ils se veulent pourtant vigilants et non dangereux, les conducteurs interrogés avouent parfois s'affranchir des règles simples de bonne conduite. Ils sont ainsi 13% à reconnaitre circuler occasionnellement sans attacher sa ceinture, 90% à dépasser de quelques km/h les limitations de vitesse, 65% à ne pas respecter les distances de sécurité ou encore 42% à oublier de ralentir à l'approche de zones de travaux.

Une écrasante majorité de conducteurs (94%) déclarent ne jamais prendre le volant lorsqu'ils ressentent une altération de leurs capacités due à l'alcool. Malgré cela, 19% ne s'interdisent de prendre le volant qu'à partir de trois verres et plus.

Au volant avec son portable...

En ce qui concerne l'accoutumance aux smartphones, elle touche surtout les jeunes automobilistes, puisque 36% des moins de 35 ans déclarent téléphoner sans kit mains libres, ce qui est interdit. L'envoi ou la lecture de SMS et d'e-mails concerne 22% des personnes sondées (dont 47% des moins de 35 ans). Une majorité de Français (59%) se disent par ailleurs favorables à l'interdiction totale du téléphone portable en voiture

Énième contradiction : alors que 74 % des conducteurs pensent qu'il ne faut jamais conduire en état de fatigue, 37% reconnaissent le faire. Pire, 36% admettent s'être déjà assoupis au volant durant quelques secondes, ce qui est donc loin d'illustrer un comportement irréprochable.

Cette étude Ipsos pour la Fondation Vinci autoroutes a été réalisée par téléphone, les 22 et 23 février 2013, auprès de 958 personnes constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus selon la méthode des quotas.

db/sbs

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant