Pour les 40 ans du Loto, les millionnaires se mettent à découvert

le , mis à jour à 07:55
1
Pour les 40 ans du Loto, les millionnaires se mettent à découvert
Pour les 40 ans du Loto, les millionnaires se mettent à découvert

Hormis une idée de génie à la Bill Gates, un casse du siècle ou l'héritage d'un vieil oncle ayant fait fortune en Amérique, il n'existe pas d'autre moyen de s'enrichir si brutalement. Le Loto, institution nationale qui s'apprête ce mois-ci à souffler ses 40 bougies, est une fabrique florissante de millionnaires et de fabuleux destins.

Dans un ouvrage à paraître ce vendredi intitulé «les Millionnaires du Loto», notre collaborateur Vincent Mongaillard recense 49 histoires de sacrés veinards. Trois fois par semaine, des millions de cocheurs de numéros entre 1 et 49 rêvent d'imiter ces chanceux et d'encaisser les gros lots. Dans huit jours, lors du seul vendredi 13 de 2016, ils seront bien plus nombreux encore à prétendre à la supercagnotte de 15 M€ mise en jeu. Ce qui est étonnant quand on observe celles et ceux ayant déjà empoché le pactole, c'est leur retenue face à leur montagne d'or. Un maxi-gain mais des mini-dépenses. Ils se montrent plus fourmis que cigales, avec cette préoccupation désarmante de ne surtout pas changer.

«Cela peut devenir cauchemardesque»

« Il est impossible de s'improviser comme ça nouveau riche quand on vient d'un milieu plutôt modeste », décrypte le sociologue Jean-Claude Boulay, spécialiste, entre autres, des jeux de hasard. « Passer de l'imaginaire au réel grâce à une sorte d'élection divine peut devenir cauchemardesque. Comme il n'y a pas de légitimité, que le gain est dû au hasard et non au mérite, certains le vivent parfois très mal. Ils font preuve de prudence avec leur argent car, dans une espèce de crainte généralisée, ils pensent que ça peut s'effondrer comme un château de cartes du jour au lendemain », poursuit l'expert.

Le temps des dérapages incontrôlés, où, durant les années 1980 et 1990, on voyait des couples se retrouver sur la paille après avoir brûlé leur magot à la vitesse d'une allumette, semble révolu.

>> NOTRE QUESTION DU ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 7 mois

    Jamais je n'ai lu de phrase plus exacte que celle-ci : « Il est impossible de s'improviser comme ça nouveau riche quand on vient d'un milieu plutôt modeste ». Etre riche ça s'apprend dès la naissance, mais devenir riche laisse toujours des traces de comportements de pauvres.