Pour Legg Mason, 2016 pourrait être l'année de la reflation

le
0

(AOF) - Alors même que les craintes d'une plongée de l'économie mondiale en déflation sont régulièrement ravivées depuis le début de l'année, Chen Zhao, co-directeur de la recherche Global Macro chez Brandywine Global (Legg Mason), estime que 2016 pourrait être l'année de la reflation. Selon le gérant, l'économie pourrait se rééquilibrer entre l'épargne et l'investissement : depuis la crise de 2008, la première est supérieure au second ce qui soutient les pressions déflationnistes mais, en 2016, les principales économies du monde vont relancer leurs dépenses.

Ainsi, la demande en Chine devrait progresser grâce à une stimulation fiscale. "A 4,35%, le taux d'épargne en Chine peut encore baisser puisque les coûts d'emprunt réel dans le pays restent en excès de 7%", explique Chen Zhao (Legg Mason).

Du côté des Etats-Unis, une politique monétaire plus accommodante redonnerait de l'air au dollar qui a pesé sur les profits des entreprises américaines. Une baisse du dollar permettrait de soutenir la croissance américaine et donc mondiale. "A ce sujet, le ton de plus en plus accommodant de la Fed est une bonne chose", selon le co-directeur de la recherche Global Macro chez Brandywine Global (Legg Mason).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant