Pour le PS, Frêche était un homme «courageux et engagé»

le
0
RÉACTIONS - A l'image de Martine Aubry, les responsables politiques se sont relayés pour rendre hommage à la mémoire de Georges Frêche, sans toutefois faire l'impasse sur ses dérapages

La mort de Georges Frêche dimanche a surpris et ému ses anciens adversaires ou partenaires politiques. A commencer par l'actuelle premier secrétaire du PS, Martine Aubry, qui a tenu à rendre hommage dimanche à la mémoire d'un homme «courageux et engagé», «au-delà des désaccords que nous avons pu avoir».

François Hollande a salué un homme doté d'une « conviction telle qu'il pouvait déplacer des montagnes, ce qu'il a fait pour sa ville de Montpellier et sa région». Pour l'ancien premier secrétaire, qui avait prononcé son exclusion du PS en 2007, Georges Frêche a usé de «sa liberté» quitte «à choquer et blesser même» quand «il ne mesurait pas toujours ses propros». Mais, a-t-il ajouté, «il était d'une grande intelligence et d'une grande sensibilité». Les socialistes «n'oublieront pas non plus ce qu'il a fait ».

Même impression chez Benoît Hamon. «C'est une très triste nouvelle. Nous avons eu des désaccords, nous nous sommes fâchés. Mais Georges

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant