Pour le président turc, Moscou doit répondre des morts en Syrie

le
0
    ISTANBUL, 5 février (Reuters) - Le président turc Recep 
Tayyip Erdogan a déclaré vendredi que la Russie, qui effectue 
des bombardements en Syrie en soutien au président Bachar al 
Assad, devait répondre de ses actes en Syrie et a accusé Moscou 
et Damas d'être ensemble responsables de 400.000 morts, rapporte 
l'agence de presse turque Dogan. 
    Le président turc, qui s'exprimait lors d'une conférence de 
presse à l'occasion d'une visite au Sénégal, a accusé la Russie 
de mener une invasion de la Syrie et vouloir instaurer un Etat 
sur mesure pour le président syrien Bachar al Assad. 
    "La Russie doit être tenue responsable pour les gens qu'elle 
a tués à l'intérieur des frontières de la Syrie", a déclaré le 
président turc cité par Dogan. "En coopérant avec le régime, le 
nombre de personnes qu'ils ont tuées s'élève à 400.000." 
    Les relations entre la Turquie, membre de l'Otan et la 
Russie ont touché un point bas en novembre dernier quand la 
Turquie a abattu un avion de guerre russe qu'elle accusait 
d'avoir violé son espace aérien à partir de la Syrie. 
    La Russie accuse pour sa part la Turquie de préparer une 
incursion militaire dans le nord de la Syrie. Ankara rejette ces 
accusations qu'elle qualifie de propagande visant à dissimuler 
les "crimes" de Moscou. 
    La Turquie, qui accueille plus de 2,5 millions de Syriens 
ayant fui les combats, estime que seul le départ de Bachar al 
Assad pourra apporter la paix à long terme en Syrie. 
 
 (Asli Kandemir; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant