Pour le PCF, «la majorité qui a voulu le changement» ne suit plus le président

le
0
Quant à la volonté du chef de l'État d'accélérer les réformes par décret ou par ordonnance, c'est, pour Pierre Laurent, «la politique d'un homme qui est de plus en plus seul».

Lors de ses v½ux, «François Hollande, pour la première fois, a assumé totalement»sa politique, «sans aucun complexe». Une politique qui «va dans le mur» et qui s'inscrit «dans la continuité des dogmes qui étaient mis en ½uvre par Nicolas Sarkozy», selon le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, interrogé mardi sur RMC-BFMTV. Pour lui, les propos du chef de l'État tournent le dos «à tout ce qu'espéraient ceux qui ont élu la gauche au pouvoir».

Le Front de gauche connaît ces orientations et les combat depuis le début du mandat de Hollande. La différence, pour Laurent, c'est qu'aujourd'hui elles ne sont plus camouflées. «Il n'a pas cherché à dire autre chose, à faire croire qu'il allait faire du social», a indiqué le sénateur de Paris, rappelant que Pierre Gattaz, prési...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant