Pour le FMI, les économies sont dans un «cercle vicieux»

le
0
La directrice du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, a pointé du doigt les «atermoiements» des dirigeants mondiaux qui mènent droit à une récession mondiale «qui n'épargnera personne».

Christine Lagarde sonne le rappel à l'ordre. La directrice du Fonds monétaire international, qui s'exprimait ce jeudi, une semaine avant une réunion de ses 187 États membres à Washington, s'est directement adressée aux dirigeants mondiaux dont «les atermoiements», et les «dysfonctionnements politiques» qui en découlent, ont conduit à la mise en place d'un «cercle vicieux» qui frappe toutes les économies mondiales.

La directrice de l'institution indique que «la faiblesse de la croissance et la fragilité des bilans, ceux des États, des établissements financiers et des ménages, s'aggravent mutuellement, attisent la crise de confiance et freinent la demande, l'investissement et la création d'emploi». Pour Christine Lagarde, «il y a trop d'endettement dans le système. Les incertitudes planent sur les Etats dans l'ensemble des économies avancées, sur les banques en Europe et sur les ménages aux Etats-Unis».

Faire «front commun»

Puisque ce cercle vicieux «gagne

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant