Pour la St-Valentin, attention aux baisers plombés

le
0
POUR LA ST-VALENTIN, ATTENTION AUX BAISERS PLOMBÉS
POUR LA ST-VALENTIN, ATTENTION AUX BAISERS PLOMBÉS

NEW YORK (Reuters) - Amoureux de la Saint-Valentin, prenez garde aux baisers au plomb!

L'ONG "Campagne pour des cosmétiques sûrs" (CSC), qui a analysé une étude réalisée par l'Agence fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA), affirme que la majorité des 400 rouges à lèvres testés contenait du plomb.

Le plomb est interdit dans les peintures depuis 1978 en raison de sa toxicité, même à faibles doses, mais il continue à être présent en petite quantité dans certaines des marques les plus vendues de rouges à lèvres.

"Si l'on admet qu'il n'existe pas de niveau sûr d'exposition au plomb, il faut protéger les femmes et les enfants", met en garde Stacy Malkan, cofondatrice de CSC, qui souhaite que la FDA fixe un seuil limite acceptable de plomb dans les rouges à lèvres commercialisés.

Pour CSC, cinq des neuf marques contenant le plus de plomb sont commercialisées par le géant français des cosmétiques L'Oréal.

Dans un communiqué envoyé à Reuters, L'Oréal, leader mondial du marché, affirme pour sa part: "L'étude indépendante de la FDA, qui sera publiée dans l'édition de mai-juin 2012 du 'Journal of Cosmetic Science', confirme que les rouges à lèvres ne représentent aucune menace pour la santé des millions de femmes qui les utilisent quotidiennement".

"Les niveaux de plomb détectés par la FDA dans son étude sont dans les limites recommandées par les autorités sanitaires publiques concernant les produits cosmétiques, y compris les rouges à lèvres".

L'agence américaine estime également qu'il n'y a pas lieu de s'alarmer.

"La FDA n'a pas trouvé de niveaux importants de plomb dans les rouges à lèvres", a déclaré Tamara Ward, son porte-parole. "Nous avons mis au point et testé une méthode de mesure de la présence de plomb dans les rouges à lèvres et nous n'avons pas découvert des niveaux inquiétants au niveau sanitaire", a-t-elle assuré.

Mitch Lipka, Jean-Loup Fiévet pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant