Pour la Russie, la trêve tient en Ukraine

le
0

MOSCOU, 8 septembre (Reuters) - Les combats ont diminué d'intensité dans l'est de l'Ukraine depuis la mise en place d'un "cessez-le-feu complet" le 1er septembre, mais Kiev n'avance pas sur les autres dispositions du plan de paix conclu sous l'égide de la France et de l'Allemagne, a déclaré mardi le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov. "Une relative stabilisation a effectivement eu lieu à partir du 1er septembre et il n'y a pratiquement pas de bombardement de la part des forces armées ukrainiennes des zones où se trouvent des civils dans le Donbass", a déclaré Dmitri Peskov, à propos de cette région de l'est de l'Ukraine, tenu par les rebelles séparatistes pro-russes. "Mais si on regarde les autres points des accords de Minsk (...) on ne peut malheureusement pas noter de progrès, c'est impossible", a-t-il ajouté. Les accords dits de Minsk-2, conclus en février dernier dans la capitale biélorusse et reprenant ceux de septembre 2014 non respectés, prévoient outre un cessez-le-feu, le retrait des armes lourdes et la promotion d'un dialogue politique entre les parties. Le président français François Hollande, la chancelière allemande Angela Merkel et le président russe Vladimir Poutine ont annoncé fin août leur soutien à un nouveau "cessez-le-feu complet" dans l'est de l'Ukraine à partir du 1er septembre. François Hollande a proposé lundi lors de sa conférence de presse à l'Elysée une réunion sur l'Ukraine qui pourrait se tenir avant l'Assemblée générale des Nations unies, le 28 septembre. ID:nL5N11D1JJ (Gabriela Baczynska; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant