Pour la première fois, une Chinoise dans l'espace

le
0
Pour la première fois, une Chinoise dans l'espace
Pour la première fois, une Chinoise dans l'espace

JIUQUAN, Chine (Reuters) - Une fusée chinoise "Longue Marche" a placé samedi en orbite une capsule spatiale "Shenzhou 9" avec à son bord trois taïkonautes, dont pour la première fois une femme.

La fusée a décollé en début de soirée du centre de tir de Jiuquan, dans le désert de Gobi, dans le nord-ouest du pays.

Liu Yang, 33 ans, est la première femme chinoise à participer à un vol spatial.

Il s'agit pour Pékin de la quatrième mission habitée depuis 2003, quand le taïkonaute Yang Liwei avait été le premier Chinois envoyé dans l'espace.

Le lancement a été retransmis en direct par la télévision.

Dans quelques jours, la capsule spatiale ira s'arrimer au module orbital "Tiangong 1" ("Palais céleste") lancé en septembre dernier.

Cette mission de treize jours marque une nouvelle étape de l'ambitieux programme spatial de la Chine, qui veut disposer d'ici 2020 d'une station orbitale pleinement opérationnelle.

"Je pense que cet objectif est à notre portée car nous possédons déjà les capacités technologiques fondamentales", a dit avant le lancement le responsable du projet, Zhou Jianping.

Le module "Tiangong 1", long de 10,5 m, représente la première étape du projet chinois de bâtir une station spatiale. Il ne s'agit toutefois que d'un module expérimental et non du premier élément de la future station.

Les procédures de rendez-vous orbital et d'arrimage sont fondamentales dans ce processus et la Chine ne ménage pas ses efforts pour rattraper les Etats-Unis et la Russie, les deux seuls pays avant elle à avoir envoyé des hommes dans l'espace par leurs propres moyens.

Maxim Duncan, Guy Kerivel pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant