Pour la première fois, l'organisation Etat islamique revendique une attaque en Allemagne

le
0
Evacuation par la police du corps de l'attaquant du train à Wuerzburg le 19 juillet 2016.
Evacuation par la police du corps de l'attaquant du train à Wuerzburg le 19 juillet 2016.

Un jeune Afghan a blessé cinq personnes dans un train en Bavière, lundi. Dès avril 2015, le pays a été désigné comme une cible par l’EI.

Pour la première fois, l’organisation Etat islamiste (EI) a endossé la responsabilité d’un acte terroriste commis en Allemagne. Les faits se sont déroulés lundi 18 juillet, peu après 21 heures, dans un train régional se rendant à Wurtzbourg (Bavière).

Un jeune réfugié afghan de 17 ans monte dans le train à la gare d’Ochsenfurt, où il réside, et muni d’une hache et d’un couteau attaque des passagers, en l’occurrence une famille venue de Hongkong avec une « volonté d’extermination » selon les enquêteurs.

Un passager tire le signal d’alarme et l’agresseur saute du train ; il s’en prend ensuite à deux femmes qui se promènent, les insulte et en blesse une au visage. Des membres des forces d’intervention de la police bavaroise qui, par hasard, se trouvent à proximité, le repèrent et, se sentant menacées, le tuent.

Cinq personnes sont grièvement blessées : quatre membres de la famille de Hongkong et une des deux passantes. Selon plusieurs témoins, le jeune homme a crié Allahou Akbar (Dieu est grand). Dans sa chambre, les enquêteurs ont retrouvé un drapeau de l’EI dessiné à la main et une lettre qui semble être un message d’adieu destiné à son père : « Prie pour que je puisse me venger des infidèles. Prie pour que j’aille au ciel. »

Sunnite pratiquant « ouvert » et « amical » Parmi ceux qui ont croisé ce jeune homme ces derniers mois, la stupeur domine. L’adolescent est arrivé en Allemagne le 30 juin 2015. Il a déposé sa demande d’asile le 16 décembre et a reçu une autorisation d...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant