Pour la fin des visas vers l'UE, Ankara doit faire mieux-sce

le
0
    BRUXELLES, 23 février (Reuters) - La Turquie ne fait pas 
suffisamment de progrès dans la mise en application de l'accord 
de mars 2016 sur le contrôle des migrants pour que ses 
ressortissants puissent se rendre dans les pays de l'Union 
européenne sans avoir besoin de visas, indique un rapport de la 
Commission européenne cité jeudi par un responsable européen. 
    Selon l'accord conclu en mars dernier, Ankara a promis 
d'empêcher les migrants arrivant sur son territoire de 
poursuivre vers la Grèce pour atteindre l'UE. En échange de sa 
vigilance, la Turquie obtenait une aide financière et la 
promesse de voir ses ressortissants se rendre en Europe sans 
avoir besoin d'obtenir un visa. 
    Le rapport que doit publier l'UE la semaine prochaine estime 
que les contrôles effectués par la Turquie à ses frontières et 
le soutien aux réfugiés sont un succès, mais ajoute que les 
réformes demandées en matière de lutte contre le terrorisme, de 
financement des partis politique et de coopération judiciaire 
tardent en revanche à être lancées, indique le responsable 
interrogé.     
    Il ajoute aussi que l'enlisement des négociations sur la 
réunification de Chypre est également un mauvais point pour 
Ankara.   
    En outre, le référendum qui doit avaliser le 16 avril 
prochain la réforme de la Constitution orientant la Turquie vers 
un régime présidentiel "pose problème en lui-même", indique le 
responsable européen. 
    L'UE et la Turquie veulent la réussite de l'accord de mars 
2016 et continuent à travailler à sa mise en oeuvre, a indiqué 
jeudi un porte-parole de la Commission européenne lors d'une 
conférence de presse à Bruxelles, résumant la position 
officielle des Européens. 
 
 (Francesco Guarascio; Danielle Rouquié pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant