Pour l'UE, l'escalade en Ukraine viole les accords de Minsk

le
2

11 août (Reuters) - L'Union européenne a dénoncé mardi le regain de tension en cours dans l'est de l'Ukraine, estimant qu'il constituait une violation de l'accord de cessez-le-feu signés par toutes les parties en février à Minsk. "Le regain de tension dans le conflit provoquant l'augmentation des pertes humaines, résultat d'attaques sur plusieurs zones contrôlées par le gouvernement aujourd'hui et dans la nuit du 10 août à Starohnativka, viole l'esprit et la lettre des accords de Minsk", déclare le Service européen pour l'action extérieure de l'UE dans un communiqué. Elle dénonce également les incidents dans lesquels des membres de la mission d'observation de l'OSCE en Ukraine ont été pris pour cible ou se sont trouvés pris entre deux feux. "Les accords de Minsk doivent être mis en oeuvre de bonne fois, en commençant par un respect intégral du cessez-le-feu et un retrait véritable des armes lourdes", poursuit le communiqué des services diplomatiques de l'UE. Lundi, Kiev a accusé les rebelles prorusses de l'Est d'avoir procédé à des tirs d'artillerie d'une intensité sans précédent depuis la conclusion des accords de Minsk. Les rebelles ont démenti toute offensive et accusé en retour les forces gouvernementales de bombardements intensifs contre leurs positions. Moscou a de son côté mis en cause le comportement "irresponsable" de Kiev. Les accords de Minsk prévoyaient, outre un cessez-le-feu entre les forces ukrainiennes et les séparatistes, le retrait des armes lourdes de la ligne de front et une réforme constitutionnelle accordant plus d'autonomie à l'est de l'Ukraine. Dans un entretien accordé à plusieurs quotidiens européens que publie mercredi Libération, le président ukrainien, Petro Porochenko, demande la création d'une force de maintien de la paix dans son pays. (Shivam Srivastava, Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4484897 le mercredi 12 aout 2015 à 11:26

    c'est comme si dans un match de foot on comptait les points pour son équipe favorite mais pas pour l'autre

  • jany7 le mardi 11 aout 2015 à 23:07

    la grece se calma on va nous ressortir le probleme ukrainien