Pour l'Indonésie, le pétrole à $45 rend moins impératif un gel de la production

le
0
    ABOU DHABI, 25 avril (Reuters) - Le prix du pétrole 
actuellement autour de 45 dollars le baril n'est "pas mal" et 
rend moins urgent un accord pour geler la production, a estimé 
lundi le représentant de l'Indonésie auprès de l'Organisation 
des pays exportateurs de pétrole (Opep). 
    L'absence d'accord lors d'une réunion de pays producteurs le 
17 avril à Doha n'a pas inversé la tendance au rebond des cours 
du brut depuis leurs plus bas de 12 ans touchés à la mi-janvier. 
  
    Le contrat juin sur le Brent de mer du Nord  LCOc1  se 
traitait autour de 44,80 dollars vers 8h30 GMT lundi, en repli 
de 0,9% sur la séance, sous l'effet de prises de bénéfice après 
trois semaines consécutives de gains. 
    "Le prix est autour de 45 dollars, ce qui n'est pas si mal", 
a déclaré Widhyawan Prawiraatmadja à Reuters en marge d'une 
conférence sur l'énergie à Abou Dhabi. "S'il reste comme cela, 
il n'y a pas de nécessité de geler la production. Il n'y a 
aucune urgence." 
    Un prix de 50 ou 60 dollars le baril serait "probablement 
l'idéal, mais encore relativement bas", a-t-il ajouté. 
    L'Indonésie, devenue en décembre dernier le 13e membre de 
l'Opep, a besoin d'un baril à 50 dollars pour assurer la 
viabilité de son industrie pétrolière. 
 
 (Stanley Carvalho et Maha El Dahann, Véronique Tison pour le 
service français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant