Pour l'exécutif, le non-cumul peut attendre

le
0
Le ministre de l'Intérieur propose une loi pour application fin 2016 ou début 2017.

La fin du cumul des mandats, ce n'est pas pour maintenant. Trop difficile apparemment. Vendredi dans Le Parisien , le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a révélé le plan - «très vraisemblable», selon un conseiller - pour cette réforme promise lors de la présidentielle. «Il y aura une loi qui interdira le cumul des mandats - c'est un engagement de François Hollande - pour application fin 2016 ou début 2017», a déclaré Manuel Valls. Soit après les prochaines sénatoriales et avant les prochaines législatives. Impossible avant...

«Pour 2014 (date des municipales, NDLR), c'est très difficile parce que cela provoquerait plusieurs dizaines de démissions de députés qui choisiraient de garder leur mandat local. Ce serait une minidissolution. Ce serait une faute.» Cet argument était défendu par le président de l'Assemblée, Claude Bartolone, qui avance le risque pour l...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant